Archive mensuelle avril 2017

Paradmin

L’histoire de la construction de Notre dame de la Garde à marseille

Tous ceux qui sont déjà allés à Marseille ne peuvent pas ignorer l’existence de Notre Dame de la Garde. Tellement, c’est une construction imposante, qui se remarque très vite de partout. Mais connaissez-vous son histoire ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

L’histoire de la Colline de la Garde

La construction Notre Dame de la Garde, également nommé la bonne mère, se situe sur la colline de la Garde. Cette dernière a toujours été un poste d’observation. En effet, au XVe siècle, Charles II d’Anjou l’inscrit dans la liste des relais. Et la colline va garder ses fonctions de garde jusqu’en 1978. On y a construit un fort en 1524. Ce fort permettait de protéger Marseille des armées de Charles Quint. Aujourd’hui encore, on retrouve le fort qui sert d’assise à la basilique actuelle.

L’histoire de la construction

La colline de la Garde n’était pas seulement un poste d’observation. C’était également un lieu de pèlerinage. Il y avait alors une chapelle à partir de 1214 et ce n’est qu’après 4 ans que le pape lui a donné le nom d’église de Notre-Dame de la Garde. Malheureusement, le sanctuaire était trop petit pour accueillir le grand nombre de pèlerins. Monseigneur de Mazenod a donc décidé d’y construire une grande basilique qu’il nomma Notre-Dame de la Garde. Les constructions, qui commencent le 11 septembre 1853 quand on a posé la première pierre, ont été confiées à l’Architecte Henry Espérandieu. C’est à la même époque que la ville a lancé de nombreuses constructions d’édifices comme le Palais de la Bourse et la préfecture.

construction-notre-dame-de-la-garde

Découverte de Notre-Dame de la Garde

L’aspect extérieur de la basilique est époustouflant. La structure est immense et agréable. La statue de la Vierge vient donner un sens à son nom. Celle-ci, une statue de neuf mètre et demie de hauteur, est tournée vers la mer. Pour la façade extérieure, on retrouve une alternance de pierres de Calissane et de Golfalina.

Mais une visite en profondeur permet de mieux savourer la beauté de la construction. L’édifice est divisé en deux parties. D’abord, il y a une église basse, crypte et voûtée. Ensuite, il y a une église haute, qui est un sanctuaire consacré à la Vierge. L’intérieur de la basilique, en marbre et en métaux précieux, est rempli de mosaïque. Notre-Dame de la Garde est alors tapissée de mosaïque et d’ex voto. Tout cela donne l’impression d’un univers surnaturel lorsqu’on y pénètre.

Dans la construction, on découvre d’autres matériaux comme le marbre jaune de Sienne, le marbre blanc, le marbre vert et l’onyx de Constantine. L’autel est au dessus d’une crypte à relique.

Notre-Dame de la Garde est dans le cœur des Marseillais. On est étonné de voir que même les non-catholiques accordent une grande importance à cet édifice. Les touristes quant à eux, n’oublient pas de la visiter lors de leurs passages à Marseille. Cela est tout à fait normal, l’édifice est devenu un véritable site touristique, peut être bientôt a voir en 4 dimension, sur ce modèle.